Humidité de l’air & humidité relative

humidité relative station meteoComme nous vous l’avons largement expliqué dans nos articles précédents, l’un des types de relevé principal d’une station météo est celui du degré d’humidité de l’air.

Cette humidité, que l’on nomme également hygrométrie, correspond à la quantité de vapeur d’eau présente dans un volume donné d’air.

C’est un relevé essentiel non seulement en météorologie mais aussi pour tout un tas de domaines qui doivent tenir compte de cette donnée. Ceux qui nous intéressent plus particulièrement en temps que particuliers sont le taux d’humidité extérieurs pour des questions de prévisions et tendances météorologiques et intérieurs pour des motifs de salubrité du domicile et de santé de ses occupants.

Les raisons domestiques les plus fréquentes ont pour but de connaitre l’humidité pour savoir si c’est le moment de sortir pour une petite balade, la bonne période pour entretenir ou arroser le jardin, de savoir si votre serre est dans la fourchette d’hygrométrie la plus propice au développement de vos plantes préférées et tous les autres domaines qui peuvent être en relation avec les activités de jardinage ou extérieures.

Mais pas que. Les personnes fragiles, dont les enfants en bas âge et plus particulièrement les nourrissons ainsi que les personnes âgées sont les plus sensibles à des taux d’humidité excessifs ou insuffisants. Et ce sont hélas les moins à même à ressentir ou à réagir face à ce problème.

Mais si nous ne ressentons pas le problème ; comment y répondre ?

La réponse est simple. Et même si vous n’êtes pas équipé d’une station fournissant cette mesure, il existe un appareil simple qui permet de mesurer le taux d’humidité de l’endroit dans lequel le capteur se situe. Cet appareil, c’est l’hygromètre.

hygromètre table litUn hygromètre est un appareil qui permet de mesurer le taux d’humidité relative de l’air. En fonction du type d’appareil, il utilise la température du point de rosée ou la résistance électrique pour définir le taux d’humidité de l’air. On ne parle pas là d’un appareil technologique dernier cri puisque son invention due (encore une fois) à Léonard de Vinci remonte à 1480.

‘Mais pourquoi devrait-on chacun avoir un hygromètre chez soi ? Elle est la même pour tout le monde’ vous demandez vous. Eh bien non justement. Elle peut même être différente d’une pièce à l’autre de la maison. Comment est-ce possible ? Parce que l’humidité relative, qui est exprimée en pourcentage, varie en fonction de la température.

Pour expliquer ce phénomène, il faut comprendre que l’humidité relative représente le pourcentage de vapeur d’eau qu’un volume d’air peut contenir. Or, le même volume d’air peut contenir plus ou moins d’eau en fonction de sa température.

Restez avec nous ; on vous explique par un petit exemple.

Prenons un mètre cube d’air.

  • À O°C Il sera saturé (100% d’humidité relative) en eau avec 4.5 grammes de vapeur d’eau.
  • À 10°C il sera saturé avec 9.5g d’eau
  • À 20°C il sera saturé avec de 17g d’eau

Si votre chambre contient 9.5g d’eau et qu’il y fait 10°C, vous aurez une humidité relative de 100%.

Augmentons le chauffage et faisons monter la température à 20°C. Il y a toujours 9.5g d’eau mais l’air pouvant en contenir désormais 17 grammes n’est plus saturé du tout.

L’humidité relative est donc passée à 55.88% (9.5/17×100).

En clair, plus on chauffe, plus l’hygrométrie baisse.

Et c’est vrai dans l’autre sens. Si l’air est saturé d’eau et que vous diminuez la température, elle va se condenser en gouttelettes. C’est ce que l’on appelle la condensation en intérieur ou en extérieur ; la rosée.

Comme vous l’avez compris, l’hygrométrie est une composante importante de votre confort et de celle de vos proches. Les hygromètres actuels destinés au grand public ne sont pas extrêmement précis mais permettent de définir simplement si vous êtes dans la zone rouge ou pas.

Pour quelques dizaines d’euros, il serait dommage de s’en priver. N’oubliez pas que si un air trop humide est problématique pour des problèmes de développement de bactéries et de moisissures, l’air sec est également un problème. Il peut entraîner des problèmes de sinus, eczéma, toux et de diffusion d’allergènes.

Une fois votre hygromètre installé, surveillez vos niveaux d’humidité pour la maintenir dans une tranche acceptable de 40 à 70% si vous n’avez pas de personnes fragiles ou 45 à 60% si c’est le cas. Ce sera le niveau parfait pour le confort et la sécurité de votre famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.