Glossaire station meteo

Si vous souhaitez aller un peu plus loin dans vos recherches sur la météorologie et les stations météo, vous risquez peut-être de tomber sur quelques termes techniques.
Si c’est le cas, le glossaire station meteo est fait pour vous.

Anémomètre

Il s’agit d’un appareil permettant de mesurer la vitesse ou la pression du vent. Dans les stations météo qui nous occupent, il est souvent couplé avec une girouette.

Baromètre

barometres-analogiquesC’est un instrument de mesure utilisé en physique et en météorologie, qui sert à mesurer la pression atmosphérique. Depuis l’adoption du Pascal comme unité de pression, les météorologues utilisent un multiple de cette unité, l’hectopascal (1 hPa = 100 Pa), nouvelle dénomination du millibar (1 bar = 100 000 Pa).

La pression atmosphérique diminue avec l’altitude. Sur Terre, la pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer dépend essentiellement de la masse de l’atmosphère, celle-ci pouvant évoluer avec la masse moyenne des gaz à concentration variable comme la vapeur d’eau. Elle varie autour de l’atmosphère normale, soit 1 013,25 hPa (Hectopascal)

Les météorologues analysent les variations horizontales de la pression atmosphérique pour localiser et suivre les systèmes météorologiques : cela permet de définir les zones de dépressions (D) (pression généralement inférieure à 1 013 hPa, 760 mm), les zones anticycloniques (A) (pression généralement supérieure à 1 013 hPa, 760 mm) et les isobares. Les dépressions et les creux barométriques sont généralement associés au mauvais temps. Les anticyclones et les crêtes barométriques sont quant à eux favorables au beau temps.

Datalogger

Ou plus simplement en français ; enregistreur de données. C’est un dispositif électronique en général programmable qui enregistre des valeurs de mesure individuelles et des séries de mesures sur une longue période (pouvant couvrir plusieurs mois). Les grandeurs sont automatiquement mesurées, souvent numérisées et enregistrées sur un support. Elles peuvent être transmises par le biais d’une interface à un afficheur, à un PC muni d’un logiciel (pour visualisation et analyse) ou à une imprimante.

Les grandeurs mesurées sont par exemple : température, humidité relative (% HR), vitesse du vent, pression.

Girouette

Une girouette est un dispositif généralement métallique, la plupart du temps installé sur un toit, constitué d’un élément rotatif monté sur un axe vertical fixe. Sa fonction est de montrer la provenance du vent ainsi que, contrairement à la manche à air, son origine cardinale.

Hygromètre

HygrometerUn hygromètre (parfois appelé « humidimètre ») est un appareil qui sert à mesurer l’hygrométrie (ou humidité relative de l’air), à savoir la quantité d’eau sous forme gazeuse présente dans l’air humide. En météorologie, l’humidité relative – souvent appelée degré hygrométrique – fait partie des principales quantités relevées et modélisées. Exprimée en pourcentage, elle indique l’humidité absolue en proportion de la valeur maximum, pour une température donnée

Pluviomètre

Le pluviomètre est un instrument météorologique destiné à mesurer la quantité de précipitations (surtout la pluie) tombée pendant un intervalle de temps donné en un endroit. La mesure s’exprime généralement en millimètres ou en litres par mètre carré.

Point de rosée

point de roseeLe point de rosée ou température de rosée est la température la plus basse à laquelle une masse d’air peut être soumise, à pression et humidité données, sans qu’il se produise une formation d’eau liquide par saturation.

La température de rosée correspond à la saturation de l’air et tout refroidissement subséquent conduit à l’apparition d’eau sous phase liquide. C’est le phénomène de condensation, qui survient lorsque le point de rosée est atteint et que des sites de nucléation sont disponibles, qui crée les nuages, la brume et la rosée en météorologie.

Lorsque la température est inférieure au point de congélation, l’air peut devenir saturé par rapport à l’eau et donner des gouttelettes surfondues, ou saturé par rapport à la glace et donner de la gelée blanche. Dans ce second cas, la température de saturation est appelée point de givrage.

Thermomètre

un appareil qui sert à mesurer et à afficher la valeur de la température.

L’échelle de température la plus répandue est le degré Celsius, dans laquelle la glace (formée d’eau) fond à °C et l’eau bout à environ 100 °C dans des conditions standard de pression. Dans les pays utilisant le système impérial (anglo-saxon) d’unités, on emploie le degré Fahrenheit où la glace fond à 32 °F et l’eau bout à 212 °F

WindChill

Encore un terme anglo-saxon que l’on traduit en français par « refroidissement éolien » et parfois aussi appelé facteur vent dans le langage populaire. Il désigne la sensation de froid produite par le vent sur un organisme qui dégage de la chaleur, alors que la température réelle de l’air ambiant ne s’abaisse pas. Paul Siple et Charles F. Passel ont développé le concept de facteur du refroidissement éolien (en langue anglaise, le wind chill) juste avant l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale lors d’expériences en Antarctique.

Le concept s’est graduellement répandu ensuite grâce au service météorologique des États-Unis. Environnement Canada et d’autres service nationaux de météorologie l’utilisent afin de pouvoir quantifier la température perçue, en cas de froid intense, par le corps humain en combinant la vitesse du vent et la température extérieure (cf. Température ressentie).

 

Source : Wikipedia

Les commentaires sont fermés